Les français souffrent-ils de schizophrénie politique?

La société  française souffrent-elles d’un syndrome de schizophrénie ? Comment peut-on voter pour un néolibéral sous prétexte de faire barrage à un parti politique ? qui est certes anti émigrés et antimusulmans, mais qui n’est pas anticonstitutionnel. Comment peut-on soutenir une union européenne libérale, qui met en compétition des salariés de pays où le salaire moyen est de 200€ avec d’autres pays où le salaire moyen est de 1700€? et vouloir, en même temps, une augmentation des salaires et plus de droit pour les salariés. Ou encore, comme nous l’avons vu récemment,  vouloir lutter contre la directive des travailleurs détaché. Pourquoi les médias, la société civile, s’interdisent de débattre là-dessus et de se dire que peut-être cette construction Européenne n’a pas d’autre avenir que de se dissoudre à l’instar de l’Union soviétique ? Le livre de Vladimir Boukovsky: «l’Union européenne une nouvelle URSS» fais l’analogie entre l’Union européenne et l’Union soviétique et la comparaison est troublante.  D’après l’auteur, il est très probable que les mêmes causes, qui ont conduit à la dissolution de l’Union soviétique, seront à l’origine de la dissolution de l’UE.

Y a-t-il une malformation au niveau de cette construction y compris au niveau de l’euro : la monnaie unique menace l’avenir de l’Europe. C’est ce que explique Joseph Stiglitz (prix Nobel de l’économie) dans son dernier ouvrage. Pourquoi le bon sens s’interdit également sur les plateaux télé ou dans les débats publics ? Pourquoi n’existe-t-il plus de lieu de démocratie où nous pouvons débattre de tout sans préjugés ou sans être traité d’antisémite ou de fasciste ? Enfin, sommes-nous  vraiment une démocratie ? Alors certains vous diront que oui car nous avons le droit de vote.  Beaucoup de pays, dont le régime est autoritaire, ont le droit de vote, mais ne sont pas pour autant des démocraties, nous devons d’abord devenir citoyen à part entière et pour être citoyen il faut comprendre les tenants et les aboutissants d’une idéologie, d’un projet politique et si nous n’arrivons pas à débattre des malfaçons d’un projet, nous ne pourrons pas voter en notre âme et conscience.

La France est dans l’Union européenne, il est donc normal que la Commission européenne décide de la politique de la France, sinon il n’y aura aucune cohésion entre les différents pays de l’Union européenne, donc si nous sommes pour la construction Européenne il faut admettre que le pouvoir de décision politique ne soit plus en France mais délocaliser à Bruxelles. On ne peut pas vouloir tout et son contraire.

Pour élargir le débat sur ce sujet, voici les ouvrages à lire absolument :

  • La fin des empires sous la direction de Patrice Gueniffey et Thierry Lentz

 

  • L’Euro : comment la monnaie unique menace l’avenir de l’Europe de Joseph E. Stiglitz

  • Main basse sur l’information, de Laurent Mauduit.